Éditorial

Chères amies, chers amis,

Axée sur Ludwig van Beethoven, notre pro- grammation s’inscrit dans un mouvement de projets de grande envergure menés parallèlement dans toute l’Europe, à l’occasion du 250eanniversaire de la naissance du compositeur.

L’influence que Beethoven a exercée sur la musique composée après lui est immense.Toujours d’actualité, son œuvre reflète commedans un miroir les grands questionnements de notre temps : la confrontation entre l’individu et la société ou celle entre la tradition et la révolution technologique. Les valeurs de la fraternité, de la liberté, de l’égalité sont exprimées par son œuvre, romantique avant la lettre, visionnaire et ouvrant par ses pressen- timents des perspectives inconnues jusque-là. Sa musique touche profondément les auditeurs, son message musical se transmet par une émotion immédiate, en laissant des traces immuables.

Débuté déjà en 2019, notre projet Beethoven se poursuit à partir de janvier 2020 avec l’Intégrale des 32 Sonates pour piano. Cette «Magna Carta de la musique» (Jürgen Uhde) ou, pour le dire avec Hans von Bülow, ce «Nouveau testament des pianistes», sera présenté par neuf interprètes exceptionnels et d’envergure internationale, choisis pour leur rapport intime et privilégié avec l’œuvre de Beethoven.

D’autre part, le format innovant des réci- tals nous permettra d’associer des forces artistiques de la ville : en début de concert, des solistes et des personnalités du TOBS ou de la HEAB présenteront de courtes « surprises musicales » ; elles enrichiront le programme en apportant des aspects inattendus et des éclairages amusants de l’œuvre de Beethoven.

L’École de musique de Bienne a carte blanche pour participer en mars 2020 à notre projet avec un concert hors-abonnement. Sous le titre «Station Beethoven», de jeunes musiciens partageront leur enthousiasme pour l’œuvredu compositeur.

Aujourd’hui encore, les audaces novatrices de Beethoven sont un moteur pour l’imagination des compositeurs. C’est dans cette optique que notre projet se poursuivra en 2020-2021en donnant un espace aux compositeurs suisses de notre temps pour deux créations mondiales d’œuvres inspirées par Beethoven.

Pour commencer, le fameux Apollon Musagète Quartett ouvrira notre saison 2019-20 en septembre avec le quatuor « Rosamunde » de Schubert et l’op.106 de Dvorak. Ensuite, deux jeunes talents prometteurs, les Biennois Marie Carrière et Gian Luzi Niederhauser nous présenteront en novembre un programme riche en couleurs.

Nous remercions la Ville de Bienne et nos partenaires publics pour leur soutien précieux, ainsi que tous nos mécènes et amis pour leurs dons. Sans leur aide, cet ambitieux projet « in progress » ne serait pas réalisable.

Soyez chaleureusement invités à cette captivante fête de la musique.

Rada Petkova et Fabrizio Ventura, direction artistique